Et si on dansait?


Poster un commentaire

Être en scène


Poster un commentaire

Atelier 2 – samedi 13 février

Cette semaine, la rencontre a eu lieu dans le studio Jeanne-Renaud. Travailler dans ce studio est inspirant pour quiconque à la chance de pouvoir le faire. Cette grande boîte noire, munie d’un éclairage de scène général, permet à la fois de faire le vide de nos pensées quotidiennes et d’éveiller nos sens. Par le simple, mais extraordinaire fait d’investir cet espace, notre rapport à l’espace change, notre relation à soi, à notre intériorité et aux autres également. Dans ce lieu presque magique, mais surtout très grand, les participants ont révisé la séquence dansée apprise lors de l’atelier précédant de manière plus déployée, plus habitée. Emmanuel souhaite découvrir l’unicité de chaque participant à travers leur interprétation de cette phrase dansée.

Après avoir bougé dans l’entièreté du plateau, Emmanuel dispose deux rangées de chaises de chaque côté de l’espace de jeux. Au fur et à mesure que les participants répètent l’enchaînement, Emmanuel resserre l’espace en rapprochant de plus en plus ces rangées de chaises l’une de l’autre. Comment danser et conserver de l’amplitude dans un espace défini de la sorte? Comment utiliser le regard? Quelle relation se développe avec des personnes qui nous regardent de si près? Qu’est-ce qui est raconté ou offert? sont autant de questions que génère l’exploration de cette configuration peu conventionnelle de l’espace.


Poster un commentaire

ÉCOUTE POUR VOIR

En 2013, Danse Carpe Diem/Emmanuel Jouthe a proposé l’expérience d’ÉCOUTE POUR VOIR au Manoir St-Léonard des Résidences Soleil.

Ainsi, tout au long de l’année, à raison de deux fois par mois, des danseurs ont rendu visite aux résidents du 9e étage de l’établissement. Le caractère personnalisé de la proposition a permis aux personnes âgées de rompre avec l’ennui, de s’abandonner quelques minutes au plaisir d’une musique et de se laisser porter par une danse invitante.